février 28 2020 1Comment
risk analysis

Analyse des Risques & Incertitudes aux Projets

Par défaut, un projet doit être achevé dans les délais contractuels stipulés dans l’acte d’engagement. Les projets prennent souvent du retard avec des impacts coûts et délais et l’entreprise va devoir faire face à des négociations liées aux dates jalons contractuels ou au paiement des pénalités de retard pour certains jalons contractuels.

Il est primordial que l’entreprise puisse établir des offres sécurisées du point de vue planning et coût du projet. La planification et l’ordonnancement des tâches par phase ou par lot aident les ingénieurs et les responsables études de prix à décider des options à prendre afin de satisfaire les délais et les budgets.

Les activités de construction engendrent souvent des incertitudes pouvant entraîner un retard dans l’exécution de certaines tâches pouvant augmenter le coût du projet. Il est donc essentiel de mettre en place un processus de traitement des risques lié à la planification du projet afin de respecter au mieux possible les engagements contractuels.

La gestion des risques est de plus en plus demandée par les maîtres d’ouvrages en phase offre afin de diagnostiquer la qualité des réponses aux risques des entreprises.

 

Pourquoi effectuer une analyse des risques liés aux coûts et au planning ?

L’analyse des risques permet d’évaluer la probabilité qu’un projet se termine dans les délais et le budget prévu. L’analyse peut également évaluer le montant des imprévus budgétaires ce qui peut valoriser l’analyse. MESLI Consulting met en valeur certaines techniques de planification avec Primavera Risk Analysis afin d’évaluer le montant des pénalités.

MESLI Consulting suggère ci-dessous les étapes à déployer lors d’une analyse de risque avec Oracle Primavera Risk Analysis.

Nos experts se baseront sur des données calquées sur leurs retours d’expériences, un apport précis lors de la préparation du planning avec la vérification du planning selon les critères DCMA dont Logique, marges, durées, ressources, … ». Ainsi, nous pourrons avoir un résultat pertinent pour l’analyse des risques et les scénarios mis en valeur.

 

schéma project plans

Les étapes sont comme suit :

  1. Planification (vérification du planning avec l’option Schedule check)
  2. Affectations des ressources dans Primavera Risk Analysis et Budgétisation (ressources)
  3. Analyse d’incertitudes (durées)et simulation de Monte Carlo
  4. Registre des risques (évaluation)
  5. Simulation (Monte Carlo)en phase Pré mitigation
  6. Simulation en phase Post mitigation
  7. Analyse des risques (rapports, analyseur de distribution, graphiques tornade, diagramme de dispersion)
  8. Plan d’intervention (contrôle des risques)

Différences pratiques entre l’incertitude et le risque ?

  • A) L’incertitude est inhérente à une tâche.

Exemple : le terrassement d’une tranchée est prévu pour 10 jours.  Cela peut ne prendre que 8 jours ou peut prendre jusqu’à 12 jours.

Nous utiliserons l’analyse de la distribution en trois points pour obtenir une meilleure estimation

  • B) Les risques sont des événements qui peuvent ou non, se produire et qui pourraient affecter une tâche.

1- Il peut modifier l’effet sur la durée, le coût et la qualité d’une tâche.

Exemple : il y a 5% de risque d’inondation, ce qui pourrait retarder le creusement de la tranchée de 5 à 8 jours.

2- Elle peut changer la séquence des activités.

Exemple : il y a 15 % de chances qu’il y ait des problèmes d’alimentation avec une pompe, ou son remplacement avec une nouvelle spécification pourrait entraîner une modification de la conception des équipements d’alimentation électrique.

risk vs uncertainty

Analyse qualitative

L’analyse qualitative permet de classer les risques par ordre de priorité en fonction de leur gravité, afin que les risques puissent être soumis à une analyse quantitative plus poussée. Le tableau suivant montre le résultat de l’analyse qualitative.

Après le paramétrage et le calcul de la durée optimiste et de la durée pessimiste, les trois durées sont insérées dans le logiciel. Ainsi une simulation est exécutée entre 5 00 et 10 00 itérations. Le tableau suivant montre le calcul des durées par simulation de Monte-Carlo.

Tornado – trouver la priorité pour les risques

 

1- A propos de la sensibilité

La sensibilité peut être mesurée en fonction du coût et de la durée de chaque tâche. Elle donne une indication de l’incidence du coût et de la durée d’achèvement du projet dans son ensemble.

Elle peut être utilisée pour identifier les tâches les plus susceptibles d’impacter votre projet. Les valeurs de sensibilité pour chaque tâche peuvent être affichées dans une colonne du diagramme de Gantt ou dans le graphique Tornade.

2- Sensibilité de la durée par défaut

La sensibilité à la durée représente la corrélation entre la durée d’une tâche et la durée du projet.

La tâche dont la sensibilité à la durée est la plus élevée est celle qui est la plus susceptible d’augmenter la durée du projet.

3- Sensibilité aux coûts par défaut

La sensibilité au coût représente la corrélation entre le coût d’une tâche et le coût du projet.

tornado boiler manufacturing

Diagramme de dispersion

Le diagramme de dispersion montre la relation entre deux résultats d’une analyse de risque. Chaque point du diagramme de dispersion représente deux valeurs pour une itération de l’analyse de risque. Le nombre total de points est égal au nombre d’itérations effectuées dans l’analyse de risque.

boiler manufacturing

Flux de trésorerie (Cashflow) probabiliste

Les prévisions critiques, la budgétisation à long terme et les rapports du EVMS sont communiqués par le biais du flux de trésorerie probabiliste.

En plus des options de rapport, l’outil inclut la possibilité de filtrer le flux de trésorerie probabiliste en fonction de ressources/catégories de coûts spécifiques au sein du plan de projet.

ressource flow for cost

Éléments et étapes importants du registre des risques

  • Coût (impact sur le budget des tâches, WBS ou du projet)
  • Planification (impact sur la durée des tâches, des WBS ou du projet)
  • Performance (critères d’acceptation)
  • Portée (modification de la portée d’une tâche ou d’un projet)
  • Qualité (conduisant à une qualité inférieure ou supérieure)
  • La quantification des risques : Probabilité et impact
  • Analyser la matrice
  • Assignation quantitative
  • Construire un plan de risque d’impact

L’outil le plus simple et le plus connu pour l’analyse des risques est la matrice des risques ou matrice d’évaluation des risques.

 

La matrice  des scores doit être paramétrée en amont. Celle-ci se schématise sur la base de la figure ci-dessous :

matrice des risques avec primavera risk scoring

 

 

Le contenu d’un registre des risques 

 

Propriétaire – Qui est responsable du risque (facultatif)

Cause – Détails de la cause du risque (facultatif)

Description – Une description du risque (facultatif)

Effet – Détails de l’effet du risque (facultatif)

RBS – Champ de texte pour la saisie de la structure de répartition des risques / catégorie de risque (facultatif) :  Organisationnel, environnemental, politique, économique, opérationnel, technologique

Statut – Que le risque soit proposé, ouvert, rejeté (fermé), géré (fermé) ou impacté (fermé). Un risque fermé n’est pas utilisé dans l’analyse. Les risques ouverts et proposés peuvent être inclus ou exclus de façon optionnelle lors de l’élaboration du plan de risque impacté

Gérable – La mesure dans laquelle le risque est gérable. Peut-être personnalisé dans la notation du risque et peut être utilisé pour modifier les notes de risque (facultatif)

Proximité – La proximité du risque. Peut-être personnalisé dans la notation du risque (calculée automatiquement)

colonne registre des risques

Date de début – La date prévisionnelle à laquelle le risque commence

Date de fin – La date à laquelle le risque prend fin

Exposition – Utilisé pour enregistrer l’exposition au risque sur le projet. Voir Registre des risques

Dans l’onglet Quantitatif – Inclure le risque dans l’onglet Quantitatif. Il est possible de ne pas cocher les risques que vous n’avez pas l’intention d’associer aux tâches du projet, ce qui permet de raccourcir la liste des risques dans l’onglet quantitatif.

Quantifié – Cochez cette option pour permettre de personnaliser l’impact du risque sur les tâches individuelles à partir des défauts qualitatifs.

Ci-dessous un exemple de registre des risques :schéma des registres des risques

Stratégies de réponse :

Le type de mesures d’atténuation à mettre en œuvre après l’enregistrement des risques :

Éviter – Modifier le projet pour éviter le risque. Cela permet généralement de réduire à zéro la probabilité post-atténuation.

Transfert – Transférer le risque à une autre partie. (Assurance, somme forfaitaire, garantie pour le matériel)

Réduire – Réduire la probabilité et/ou l’impact du risque.

Accepter – Accepter le risque et ne prendre aucune mesure d’atténuation.

Opportunités : (Réduction du temps, nouvelles technologies, solutions, ressources…)

Exploiter – Rechercher activement l’opportunité. Éliminer l’incertitude associée à un risque particulier

Améliorer – Augmenter la probabilité et/ou l’impact de l’opportunité (Ressources).

Rejeter – Rejeter l’opportunité et ne prendre aucune action.

 

Les actions doivent être menées en tenant compte des différents types de risques, s’ils sont élevés : Plan d’intervention, plan d’urgence, si moyen : Plan d’intervention et si faible : Accepter.

schéma Stratégies de réponse Boiler manufacturing

Points importants de l’évaluation des risques

MESLI Consulting propose les directives suivantes à prendre en compte lors de l’attribution et de l’analyse des risques dans un projet :

L’objectif de l’analyse des risques de planification – les trois points

– Quelle est la probabilité pour que le projet soit livré à temps ?

– Quels sont les risques les plus importants à atténuer ?

– Les distributions de probabilités doivent être combinées avec la simulation

– La date d’achèvement la plus probable, la date P-80

schéma l'évaluation des risques

Rassembler des données de qualité sur les risques liés à la planification des projets

– Collecte des données liées au planning

– Entretiens afin d’avoir les informations

Criticité des risques

– Quels sont les risques liés au planning ?

– Quelles sont les activités susceptibles de retarder le projet ?

Les contraintes et leurs effets sur l’analyse des risques

– Pourquoi les contraintes ne sont pas recommandées pour la simulation ?

– Traitement des corrélations dans la simulation

La méthode des facteurs de risque qui utilise le registre des risques

– Nouvelle méthode pour gérer l’incertitude sur les durées des tâches

– Utiliser directement le registre des risques

– Assigner les risques aux tâches et simuler

schéma des données de qualité sur les risques

Conclusion

MESLI Consulting a développé une méthodologie pour l’analyse des risques liée à la planification de vos projets. Nous proposons des études de risques personnalisées afin d’évaluer le délai d’achèvement et de sécuriser les chiffrages de vos projets. L’outil est parfaitement adapté pour des projets d’envergure avec de la complexité tel que les projets du Grand Paris Express ou des grands projets industriels.

 

Les risques sont identifiés à la fois par une analyse documentaire et par des entretiens avec les personnes clés du projet. Tout facteur retardant une activité est considéré comme un risque à étudier avec attention afin d’anticiper le bon déroulement du projet et les délais partiels de l’acte d’engagement signé entre les parties prenantes : Maîtrise d’ouvrage, maîtrise d’œuvre et titulaire.

schéma cycle risk management

plus d’information sur l’analyses des risques

mesliconsulting

1 comment

  1. Excellent ! On n’associe pas encore assez planification et management du risque. Il y a une grande marge de progression en management de projet par ce biais.

    Répondre

Write a Reply or Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.